Graz la polyglotte, Graz la multiculturelle

Sie sehen diese Seite über das multikulturelle und -sprachliche Graz auf Französisch.

L’histoire de ce lieu qui entoure l’abrupte falaise au bord de la rivière Mur, le Schloßberg, débute il y a environ 5000 ans ; encore dernièrement, on vient de trouver des vestiges d’une colonie de l’âge de cuivre (datant d’il y a environ 3000 ans) en plein centre de Graz, au pied du Schloßberg.

De nos jours, Graz est la capitale de la province styrienne et la deuxième ville d’Autriche ; elle est une plaque tournante majeure dans le sud-est du pays, aux portes d’un espace économique sud-est-européen comptant plus de 50 millions d’habitants. Les gens qui travaillent à Graz ont un niveau élevé d’éducation, un quart d’entre eux possédant un diplôme de fin d’études. Graz héberge des entreprises de renommée internationale auxquelles elle garantit une grande sécurité ; par ailleurs, elle peut aussi se prévaloir d’offrir à ses 250 000 habitants les meilleures possibilités de formation, des logements attrayants, d'excellents services de soins médicaux et un réseau social dense.

Des racines plurilingues

Le nom même de la ville a des racines plurilingues : il trouve ses origines dans le mot slovène « gradec » (petit château) ; entre le 6e et le 8e siècle, la région était peuplée par des Slaves ; à partir du 8e siècle, ceux-ci furent assimilés et christianisés par les Bavarois et les Francs.

Graz est mentionnée pour la première fois dans un document en 1128. Deux siècles et demi plus tard, en 1379, Graz devient la résidence des Habsbourg et le restera jusqu’en 1619. Pendant les siècles qui suivent, les maîtres d’œuvres italiens façonnent les bâtiments à leur manière, imprimant à la ville leur style architectural ; ils construisent notamment l’imposante forteresse de style renaissance qui sera détruite en 1809, au cours des guerres napoléoniennes, sans avoir jamais été prise d’assaut. Le beffroi et le campanile furent quant à eux rachetés par les citoyens de la ville et purent ainsi être sauvés de la destruction – ils sont devenus aujourd’hui l’emblème de la ville.

Tradition multiculturelle

Graz est au carrefour des cultures européennes. Des influences romanes et slaves, mais aussi magyares et bien sûr germano-alpines se sont mêlées ici pour lui forger un caractère tout particulier. Il se reflète d’ailleurs dans les édifices de style gotique, baroque, historiciste et art nouveau que l’on peut apercevoir au gré d’une promenade dans la vieille ville – qui est d’ailleurs un des plus grands ensembles du genre dans les pays de langue allemande. Ce centre-ville ancien et unique dans son genre, aussi par contraste avec l’architecture moderne précautionneusement introduite, a été par décret du 1er décembre 1999 placé sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette tradition multiculturelle qui forge la ville depuis des siècles est comprise à Graz comme fondement même de l’identité culturelle et politique de la ville. Graz est aujourd’hui le lieu de rencontres internationales et du dialogue interculturel et interreligieux ; en 2001, la ville s’est, avec l’approbation de l’ONU, proclamée 1e ville européenne des droits de l’homme ; en 2003, Graz a été capitale culturelle de l’Europe.

Diversité linguistique

Graz est une ville qui accorde une grande importance à la diversité linguistique. C’est ici que se trouve le siège du Centre européen pour les langues vivantes du Conseil de l’Europe, dont le rôle essentiel est la diffusion et la mise en œuvre concrète de l’idée de multilinguisme dans les Etats membres. Dans les rues de la ville, on peut entendre parler plus de 100 langues, les écoles de Graz offrent de façon régulière la possibilité d’apprendre 15 langues différentes – et proposent 17 langues maternelles d’enseignement pour les immigrés pendant la durée de la scolarité obligatoire. A l'Institut de traductologie de l’Université Karl-Franzens, ainsi que dans les Instituts de philologie américaine et anglaise, romane et slave, l’on peut étudier 12 langues différentes. Le « treffpunkt sprachen » - le Centre de langue, pluralisme et didactique spécialisée de l’Université de Graz – est particulièrement attentif à ce que le multilinguisme se répande. Les deux Instituts pédagogiques de la ville mettent également l’accent sur les langues et l’école bilingue GIBS s’est fixée comme un objectif essentiel l’enseignement, l’apprentissage et la communication en plusieurs langues. Développer et réformer l’enseignement et l’apprentissage en langues est la tâche qui incombe au Centre autrichien de compétence linguistique (ÖSZ), établi lui aussi dans la ville de Graz.

Übersetzung: Perrine Lamacq, Siglinde Pape